Aller au contenu principal

Séances AVF 2024

jeudi 26 septembre 2024 VIVRE AVEC LA FAUNE SAUVAGE


Vers une gestion rationnelle des bénéfices et des nuisances

Coordinateurs : Christian Dumon et Patrick Giraudoux

Journée de l’ Académie Vétérinaire de France 

Jeudi 26 septembre 2024 

Avec la participation de la Fondation François Sommer 


En présentiel : 
À l’auditorium de la fondation FrançoisSommer
62 rue des archives 75003 Paris
[modalités de préinscription à venir]


En distanciel
(préinscription obligatoire ici)

TÉLÉCHARGER LE PROGRAMME COMPLET ICI
(horaires, résumé et CV des conférencières et conférenciers)

Matin

8h30 - 9h : Accueil

9H - 9h30 Propos introductifs

Programme scientifique 9H30-12h30 

Modérateur : Christian Dumon DV, Président honoraire de l’Académie vétérinaire de France,

9h30 - 10h Humains et loups : coexistence, réciprocité et coadaptation par Nicolas Lescureux, Chargé de recherches au CNRS, Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive de Montpellier

10h - 10h30 Nuisances et bénéfices de la présence de l’ours dans les Pyrénées : entre mythes et réalités par Jean-Jacques Camarra, Agent de l’OFB, spécialiste de l’ours brun,    diplômé de l’École Pratique des Hautes Études.

10h30 - 11h Attaques de vautours : l’histoire sociale percute l’histoire naturelle par Frédéric Décante, DV, président des vétérinaires praticiens d’Occitanie, membre du « comité interdépartemental vautours et activités d’élevage »

11h - 11h30 Le Sanglier : entre gestion complexe et problématiques sanitaires par Eva Faure, DV, Chargée de mission sanitaire et hygiène alimentaire à la Fédération Nationale des Chasseurs, chargée de mission sur les sujets sanitaires et viande de gibier à la Fédération Régionale d’Occitanie

11h30 - 12h30 Table ronde animée par Christian Dumon avec :

- les conférenciers 

- Didier Boussarie, DV, Président du GENAC 1999-2005, Président de l’Académie vétérinaire de France 2024 

- Philippe Castanet, préfet de Lozère, président du comité interdépartemental vautours et activités d’élevage 

 - Claude Soulas, ingénieur agronome, Directeur du centre départemental ovin 64

 - Stéphane Woynarovski, Conseiller régional Bourgogne-Franche-Comté, Délégué biodiversité et eau/ Président ARB, Vice-président du Parc national des forêts

- Olivier Maurin, éleveur transhumant, Président ELOVEL (AOC), maire de Prévenchères 48, président des maires de Lozère, membre du bureau directeur de l’association des maires des communes rurales

12h30 - 13h30 Buffet

Après-midi

13h30-14h Réception officielle de Bertrand Ridremont par Christian Dumon

Programme scientifique 14h – 18h30

Modérateur : Bertrand Ridremont DV Consultant en santé et nutrition animales. Membre titulaire de l’Académie Vétérinaire de France 

14H - 14h30 Vespa velutina : le frelon asiatique à pattes jaunes, une espèce exotique envahissante, historique, biologie et plan de lutte en France par Samuel Boucher, DV, membre correspondant de l’Académie vétérinaire de France, Président de la Commission apicole de la Société nationale des groupements techniques vétérinaires (SNGTV) 

14h30 - 15h Contrôle multifactoriel des populations de campagnols dans un socio-écosystème : une application pratique au massif du Jurapar Patrick Giraudoux, Professeur émérite d’écologie à l’Université de Franche-Comté, membre correspondant de l’Académie vétérinaire de France. 

15h - 15h15 Les chenilles processionnaires, approches vétérinaires par François Jolivet, DV praticien, DE Droit et expertise vétérinaire, membre de l’observatoire national des chenilles processionnaires et Gilbert Gault, DV, également membre de l’observatoire et d’un groupe de travail ANSES sur ce sujet, référent toxines naturelles aux centres antipoison vétérinaires de Nantes et de Lyon.

15h15 - 15h45 Les chenilles processionnaires : faut-il cohabiter ? par Marilou Mottet, Écologue, référente santé-environnement, coordinatrice l’Observatoire des espèces à enjeux pour la santé humaine à FREDON Franc

15h45 - 16h15 Les espèces exotiques envahissantes par Hélène Soubelet, DV, directrice générale de la Fondation pour la recherche sur la biodiversité. 

16h15 - 17hÉco-épidémiologie et gestion sanitaire : de la rage vulpine à la tuberculose bovine chez les blaireaux, quels enseignements? par Céline Richomme DV, Docteur en écologie, ANSES Nancy et Marc Artois, DV "LISAE" : Lorraine Investigation Santé Animale & Environnementale, membre correspondant de l’Académie vétérinaire de France, Stéphanie Desvaux (OFB), Sandrine Lesellier (Anses Nancy), Ariane Payne (OFB) et Anne Van-de-Viele (OFB).

17h - 17h30Les zones humides en France métropolitaine et le risque de leptospirose, les rongeurs semi-aquatiques sont-ils coupables ou présumés innocents ? par Florence Ayral, DV, Enseignante-chercheuse au Département Élevage et Santé Publique Vétérinaire et de l’Unité Rongeurs Sauvages, Risques Sanitaires et Gestion des Populations (RS2GP) de VetAgro Sup, membre correspondant de l’Académie vétérinaire de France

17h30 - 18h30 Table ronde/discussion générale animée par Bertrand Ridremont, avec :

- les conférenciers 

- Jean Hars, Inspecteur général de la santé publique vétérinaire de classe normale, mis à disposition de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage   

- Stéphane Woynarovski, Conseiller régional de Bourgogne Franche-Comté, délégué biodiversité et eau, Président de l’Agence régionale de la biodiversité BFC, Vice-Président du Parc National des Forêts 

LE SUJET…

En France comme ailleurs dans le monde, un effondrement de la biodiversité est constaté dans les espaces ruraux. Il concerne notamment les insectes, les amphibiens et les oiseaux, alors même que des populations de certaines espèces, du fait de leur croissance démographique ou de changements dans leur aire de distribution géographique, peuvent poser des problèmes complexes à résoudre. Par ailleurs, plus de 8 personnes sur 10 résident actuellement dans une commune urbaine selon l’INSEE. Dans le contexte du réchauffement climatique, l’aménagement d’espaces végétalisés et biodiversifiés dans les villes engage à de nouveaux rapports entre les habitants et une faune sauvage urbanisée.

Cette évolution globale s’accompagne d’une évolution des mentalités concernant le bien-être animal, induisant des clivages de plus en plus importants entre différentes catégories sociales, voire des contradictions intimes parmi nos concitoyens. Ces clivages se cristallisent, par exemple, autour de jugements sur la « nuisibilité » ou « l’utilité » de certaines espèces arbitrairement essentialisées de ce point de vue, sans que la complexité du socio-écosystème dont elles font partie soit toujours prise en compte de façon objective.

Les formations spécialisées des commissions départementales de la chasse et de la faune sauvage sont engagées à aider les préfets à statuer sur le classement d’espèces jugées susceptibles d’occasionner des dégâts (ESOD) sous critères « d'intérêt de la santé et de la sécurité publiques, ou pour assurer la protection de la flore et de la faune, ou pour prévenir des dommages importants aux activités agricoles, forestières et aquacoles, ou pour prévenir les dommages importants à d'autres formes de propriété » (Article R427-6 du Code de l’Environnement). Des débats récurrents, souvent conflictuels, et des choix finaux qui se terminent parfois au tribunal administratif, les agitent. 

Par ailleurs, des dommages sous ces critères peuvent être objectivement constatés à propos d’espèces qui ne sont pas classables ESOD, qu’il s’agisse d’espèces de rongeurs ou d’arthropodes dont certaines peuvent être classées « nuisibles » au titre du Code Rural et de la Pêche Maritime (Articles L201 à L275 dont L251-3), d’espèces chassables comme certains ongulés (cerfs, chevreuils, sangliers, etc.), mais aussi d’espèces réglementairement protégées (grand cormoran, loup, etc.), dont certaines populations et individus peuvent causer des dommages, agricoles, pastoraux, forestiers ou aquacoles localement problématiques. 

La notion de « nuisibilité » (explicite ou périphrasique quand il s’agit d’ESOD) est scientifiquement inappropriée quand elle est appliquée à une espèce dans sa totalité. Toutes les espèces sont issues de plus de 3 milliards d’années d’évolution du vivant, et elles ont montré leur capacité à se maintenir et à contribuer au fonctionnement des écosystèmes dont elles font partie. La notion de nuisibilité, alors rapportée à une population locale ou même aux seuls individus en cause en un temps et un lieu donnés, peut-être moins inappropriée quand elle est complémentée : « nuisible à… ». Le contexte, le type de dommage et qui le subit doivent alors nécessairement être définis objectivement.

Les évolutions décrites plus haut, engagent donc à une évolution parallèle des modes d’évaluation des problèmes et des solutions durables à leur apporter, qui dépassent les statuts réglementaires actuels et certaines pratiques. 

L’Académie vétérinaire de France, sur avis de sa commission Biodiversité, juge donc nécessaire, au-delà des statuts particuliers des espèces concernées et transversalement, d’engager une réflexion sur une méthodologie et une éthique de prise en compte rénovée de la notion de populations animales (ou d’individus) susceptibles d’occasionner des dommages (PAISOD) dans le contexte actuel du réchauffement climatique, de l’effondrement de la biodiversité, de l’anthropisation grandissante des espaces ruraux, et de l’urbanisation croissante des populations humaines[1].

Nous souhaitons dépasser les controverses d'opinion, pour nous appuyer dans cette réflexion commune sur des connaissances factuelles et validées par des protocoles scientifiques.
 


[1] Giraudoux, P., Boussarie, D., pour la commission Biodiversité de l’Académie vétérinaire de France 2023. Vivre avec la faune sauvage : pour une prise en compte rénovée de la notion de « populations animales ou individus susceptibles d’occasionner des dommages » (PAISOD). Bulletin de l’Académie Vétérinaire de France 1–2. doi.org/10.3406/bavf.2023.71046

mercredi 12 juin 2024 « L’antibiorésistance, l’affaire de tous ! de la recherche aux pratiques »

Séance thématique hepta-académique

Séance thématique hepta-académique

dans les locaux de l’Académie d’Agriculture de France au 18 rue de Bellechasse 75007 Paris


Académie d’agriculture de France, Académie nationale de Chirurgie, Académie nationale de Chirurgie Dentaire, Académie nationale de médecine, Académie nationale de Pharmacie, Académie Vétérinaire de France, Académie des Sciences
 

Mercredi 12 juin 2024 de 9h00 à 17h15

Sous le haut patronage des Ministres chargés de la Santé, de l’Agriculture et de la Recherche 

 

En présentiel réservé aux membres des académies sur invitations 

et en distanciel

https://www.youtube.com/channel/UCxERz8wtBBH9VXfgJOfVODA

PROGRAMME

Matinée


9h00-9h05 : Accueil par Chantal GASCUEL, Secrétaire perpétuelle de l’AAF
9h05-9h25 : INTRODUCTION
Antoine ANDREMONT – Conseiller pour l’antibiorésistance au Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche

1ERE SESSION « RECHERCHE ET ETAT DES CONNAISSANCES SCIENTIFIQUES » MODERATEURS : P. COSSART ET V. JARLIER

9h30-10h « DU GENOME A LA SANTE GLOBALE DANS LA RESISTANCE ANTIMICROBIENNE »
Bruno GONZALEZ-ZORN, responsable de l’Unité sur la résistance aux antibiotiques, Université Complutense, MADRID
 

10h-10h30 « TRANSRESISTANCE ET SENSIBILITE COLLATERALE : EFFETS DE NOMBREUX MEDICAMENTS SUR LES
BACTERIES » Camille GOEMANS, Professeur, Faculté des Sciences de la Vie, École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL)


10h30-11h00 « ÉTAT DES CONNAISSANCES SUR L’ANTIBIORESISTANCE CHEZ L’ANIMAL DE COMPAGNIE ET CONSEQUENCES
PRATIQUES DANS LES ECHANGES AVEC L’HOMME »
Jean-Yves MADEC, Directeur de recherches, Chef d’unité, Anses Lyon, Directeur scientifique de l’axe Antibiorésistance de l’Anses, Membre de l’Académie Vétérinaire de France


11h00-11h30 « CLOSTRIDIOIDES DIFFICILE : UN DEFI THERAPEUTIQUE TOUJOURS D’ACTUALITE »
Dr Bruno DUPUY, Laboratoire Pathogenèse des Bactéries Anaérobies, Institut Pasteur, Université Paris-Cité, UMR-CNRS 6047, Paris

11h30-12h00 « RESISTANCES A BAS BRUIT : L’EFFLUX »
Katy JEANNOT, Directrice du laboratoire associé au CNR de la résistance aux antibiotiques, Pseudomonas & Acinetobacter, CHU de Besançon
 

Discussion générale (12 h 00-12 h 15)
 

Pause déjeuner 12 h 15 à 14 h 00

Après-midi


2EME SESSION « ASPECTS EUROPEENS ET INTERNATIONAUX : EVOLUTIONS RECENTES » MODERATEURS : JL. BERNARD, A. JESTIN

14h00-14h30 AU NIVEAU FRANÇAIS : chirurgiens et antibiorésistance : Dr P. BAILLET, membre de l’Académie de Chirurgie et G. BIRGAND, Pharmacien hygiéniste, Dr ès-sciences pharmaceutiques,
CHU Nantes


14h30-15h00 AU NIVEAU EUROPEEN : Panorama européen ; quelles évolutions à envisager ? Pr Céline PULCINI, infectiologue, Université de Lorraine (UMR 1319 Inserm INSPIIRE) et CHRU Nancy (Centre régional en antibiothérapie du Grand Est AntibioEst), Nancy, France

15h00-15h30 AU NIVEAU INTERNATIONAL : Les spécificités de la problématique AMR dans les pays du Sud. Bich-Tram HUYNH, Chargée de recherche, MD, PhD, HDR, Institut Pasteur, Université Paris-Cité – INSERM - Université Versailles-Saint Quentin

15h30-17h00 TABLE RONDE

« COMMENT AMELIORER L’ENSEIGNEMENT POUR LUTTER CONTRE L’ANTIBIORESISTANCE : SUR LE CHEMIN DU PROGRES »

MODERATEUR : P. COUVREUR

L’attitude à adopter pour les diverses professions concernées : actes de 
Participants des Académies :

- Agriculture : Catherine BELLOC (ONIRIS Nantes) ;
- Chirurgie : Pr Niki CHRISTOU (Limoges) ;
- Chirurgie dentaire : Pr Vianney DESCROIX (Paris) ;
- Médecine : Pr Vincent JARLIER ;
- Pharmacie : Pr JC GIARD (Caen) ;
- Sciences : Pr Patrice COURVALIN (Institut Pasteur) Paris ;
- Vétérinaire :  Bertrand RIDREMONT (Paris)

17h-17h15 Conclusion par Michel DRON, Vice-Président de l’Académie d’agriculture de France

Voir le PROGRAMME ICI

VOIR LE FLYER ICI

jeudi 06 juin 2024 « Missions de conservation dans le monde. Rien n’est joué »


Présidence de Didier BOUSSARIE

Coordinateurs : Didier BOUSSARIE, Patrick GIRAUDOUX

Académie Vétérinaire de France
Reconnue d'utilité publique par décret du 16 avril 1878
34, rue Breguet
75011 PARIS

Séance académique du jeudi 06 juin 2024, 9h00 - 16h30

En présentiel: Amphithéâtre de Chirurgie, aux Cordeliers
15 rue de l’Ecole de Médecine, Mo Odéon à Paris

et en distanciel (inscription préalable ici, le lien sera envoyé peu avant la séance)

 

« Et si le grand défi pour la planète était de résister aux prophètes de malheur ? Pic de pétrole, pénurie de matières premières, îles englouties par la montée des eaux, guerres climatiques... autant de discours qui génèrent de l'éco-anxiété et découragent d’agir » (J. Lecomte. Rien n’est joué).  Cette journée se veut réaliste, mais aussi constructive et positive.

 

TÉLÉCHARGER LE PROGRAMME COMPLET ICI
(avec résumé des communications)

9h-10h « Accueil des participants, introduction »

10h-10h30 « 30 ans d’expériences dans la médecine de la Conservation » par Norin CHAI, DV

10h30-11h « Concilier activités humaines et mammifères sauvages sur des territoires partagés ? Le cas de la Réserve de Biosphère de la Garden Route en Afrique du Sud » par Alice BERNARD, Post-docteure au Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive, Montpellier

11h-11h30 « Les actions possibles d’un vétérinaire de zoo en matière de conservation. Les exemples du PEE des Girafes et des études sur les raies brunettes, dans le contexte pêche / conservation des Elasmobranches. » par Alexis LECU, DV, membre correspondant de l’AVF

11h30-12h « 35 ans de recherche sur les champignons qui aident les plantes. Application aux mycorhizes » par Marc-André SELOSSE, président de BIOGEE

14h-14h30 « Conservation du Rhinopithèque de Biet et écotourisme au Yunnan, Chine : quels enjeux ? » par Patrick GIRAUDOUX, membre correspondant de l’AVF

14h30-15h « Biodiversité des agents parasitaires zoonotiques en Chine » par Pascal Boireau, DV, membre titulaire de l’AVF

15h-15h30 « Stratégies d’adaptation des mergules nains (Alle alle) au Groënland face aux changements de notre planète » par Regis CAVIGNAUX, DV

15h30-16h « Les leviers de la biodiversité fonctionnelle » par Hubert COMPERE, agriculteur dans l’Aisne

16h-16h30 « L'arbre qui cache l'éléphant de savane : étude génétique et intelligence artificielle au service de la conservation des éléphants à Sebitoli, Ouganda » par Sabrina KRIEF, DV, primatologue, membre correspondant de l’AVF, professeure du Muséum - UMR 7206 -Eco-anthropologie  MNHN/CNRS/Université de Paris MNHN, Musée de l’homme, Paris

lundi 27 Mai 2024 Séance exceptionnelle consacrée à l’histoire, la préhistoire et la biodiversité

Avec la participation de la Fondation François Sommer

Académie Vétérinaire de France

Reconnue d'utilité publique par décret du 16 avril 1878

34, rue Breguet 75011 PARIS,

Séance académique du lundi 27 Mai 2024, 14h 30 - 21h00

Avec la participation de la Fondation François Sommer 

Séance exceptionnelle consacrée à l’histoire, la préhistoire et la biodiversité

En présentiel à l’auditorium du musée de la chasse et de la nature (62 rue des archives 75003 Paris) et en distanciel

 

Présidence de Didier BOUSSARIE

Coordinateur : Didier BOUSSARIE

POUR VOUS INSCRIRE

SEANCE ACADEMIQUE  14H30 – 17H30 -

https://chassenature.tickeasy.com/fr-FR/produits?familles=2408967391000400130  (en présentiel, musée de la Chasse et de la Nature, auditorium Jacqueline Sommer). 

https://fondationfrancoissommer.org/inscrivez-vous-en-distanciel-a-la-seance-academique-sur-lhistoire-la-prehistoire-et-la-biodiversite-de-lacademie-veterinaire-de-france/  (en distanciel – lien privé).

POUR VOUS INSCRIRE

SOIREE DE RENCONTRE-DEBAT A 19H -

https://chassenature.tickeasy.com/fr-FR/produits?familles=2408943480140400045 (en présentiel, musée de la Chasse et de la Nature, auditorium Jacqueline Sommer). 

https://fondationfrancoissommer.org/inscrivez-vous-en-distanciel-a-la-rencontre-homme-nature-gardiens-de-la-foret-le-temps-de-solutions/ (en distanciel – lien privé). 

PROGRAMMES

14h30-15h15 - « Centenaire de la création du doctorat vétérinaire » par François VALLAT, DV, docteur en Histoire ; président SFHMSV 2008-2011, le Prix Emmanuel Leclainche 2002, Prix Clément Bressou 2010

15h15-16h00 - « La République, le mouton et le vétérinaire - François-Hilaire Gilbert un vétérinaire républicain au temps du Directoire » par Serge ROSOLEN, DV, DESV-Oph, MSc, Ph.D, HDR, Académie vétérinaire de France, Académie nationale de Médecine           

16h00-16 h45 - « Les découvertes de Gaston Ramon 1922-1925 « par Alain PHILIPPON, DV, Professeur émérite, Chef de Service honoraire/CHU Cochin service de bactériologie, Académie vétérinaire de France.              

16h45-17h30 - « Le cinquantenaire de la découverte de Lucy » par Sandrine PRAT, PhD. HDR, Directrice de Recherche CNRS, Département Homme et Environnement, UMR 7194 CNRS/MNHN/UPVD, musée de l’Homme

17h30-18h30 Visite privée du musée de la Chasse et de la Nature

19h-21h - Présentation du film « Frère des arbres, le temps des solutions » avec le chef coutumier papou Mundyia Kepanga et le réalisateur Marc Dozier suivi d’une conférence-débat

Cocktail de fin de séance

jeudi 16 mai 2024 . Hommage Philippe de Wailly. Communications libres .

Coordinateurs Didier BOUSSARIE et Xavier MONTAGUTELLI

Académie Vétérinaire de France
Reconnue d'utilité publique par décret du 16 avril 1878

34, rue Bréguet 75011 PARIS,


le jeudi 16 mai 2024 de 14h à 17h30 à l'ENVA

 (espace de conférence AGORA, Amphi 003)


ou en visioconférence par le lien ci-dessous :
us06web.zoom.us/j/89663960525
 
Didier BOUSSARIE et Xavier MONTAGUTELLI sont les coordinateurs de cette séance.
 
Didier BOUSSARIE, Président
Jean DEREGNAUCOURT, Vice-Président, Secrétaire Général par intérim 

I - PARTIE PUBLIQUE


14h00-14h30 : Hommage académique à Philippe De WAILLY par Jeanne BRUGERE-PICOUX et Jean-Pierre JEGOU
 

SEANCE DE COMMUNICATIONS

14h30-15H00 « Portage des pathogènes et réduction des mortalités
hivernales chez l’abeille » par Gilles GROSMOND, DV, Hippolab

Résumé : « L’approche de la santé de l’abeille se caractérise à ce jour, outre toutes les
recommandations préventives, par le constat des symptômes, de la mortalité et du
diagnostic post mortem. Les apiculteurs consultent le plus souvent après une saison
hivernale catastrophique. L’approche que j’ai développée s’adresse à des abeilles en bonne santé apparente, par une évaluation quantitative du portage de leurs pathogènes et leurs risques de mortalité hivernale. Après une investigation par RT-PCR quantitative sur les abeilles vivantes, nous évaluons les risques de mortalité hivernale, nous proposons un programme de complémentation et nous observons les résultats à la fin de l’hiver suivant. Les conclusions des interventions pratiquées à ce jour chez tous types d’apiculteurs s’avèrent positivent bien au-delà de nos espoirs, raison pour laquelle nous avons hâte de les présenter au plus grand nombre ».
 
15H00-15H30 « Nanovaccins et infections :  en route vers un vaccin contre
l’influenza aviaire H5N1 » par le Pr Denis ARCHAMBAULT, DVM, PhD, Département
des Sciences Biologiques, Université du Québec à Montréal.
Résumé : « La vaccination est considérée comme l’un des plus grands succès de la
médecine aussi bien humaine que vétérinaire. Parmi les nouvelles plateformes capables de présenter du matériel vaccinal au système immunitaire se retrouvent les nanovaccins.
L’équipe du professeur Denis Archambault s’est en outre intéressée au développement de structures nanométriques vaccinales sur la base de peptides dotés de capacité d’autoassemblage. Cette présentation discutera des progrès accomplis par l’équipe incluant des nanostructures administrées par la voie intranasale (mucosale) pour terminer avec une formulation vaccinale pour la lutte contre les virus influenza aviaires hautement pathogènes comme le sous-type H5N1 ».


15h30-16h00 « Les 100 ans de l’OIE/OMSA » par Jean-Philippe DOP, DMV, Directeur général adjoint de l’Organisation mondiale de la santé animale.

BOURSES ETUDIANTS MOBILITE
16h00-17h00 Présentation des projets Bourse Mobilité. Candidature pour une Bourse de L’Académie Vétérinaire de France. Coordination Christine MEDAILLE et Francis DESBROSSE
 

Sonia ANTOINE « Evaluation de la qualité de l'environnement des espèces de lémuriens Eulemur flavifrons et Lepilemur sahamalazensis via l’étude de leur parasites internes au Parc National Sahamalaza (Madagascar) » AEECL - Association Européenne pour l’Etude et la Conservation des Lémuriens
 

Tristan DECAS « Les effets des cannabinoïdes sur l’activité pro-inflammatoire intestinale du déoxynivalenol ». Faculté de Médecine Vétérinaire de Montréal – Département de Biomédecine vétérinaire - Groupe de Recherche de Pharmacologie Animale du Québec (GREPAQ)
 

II- PARTIE RÉSERVÉE AUX MEMBRES
17h00-17h30
Procès-verbal de la séance académique du jeudi 25 avril 2024.
Remerciements et fin de séance par Didier BOUSSARIE
 

mercredi 15 mai 2024 Séance bi-académique Académie Nationale de Chirurgie/Académie Vétérinaire de France

« Actualités en chirurgie comparée » Modérateurs: Didier BOUSSARIE et Jean-Roch GAILLET

Nous avons le plaisir de vous convier à une séance thématique bi-
académique de l'Académie Vétérinaire de France et de l’Académie
nationale de Chirurgie consacrée à « Actualités en chirurgie
comparée », 

le mercredi 15 mai 2024 de 14h30 à 17h.

L’Académie Nationale de Chirurgie nous reçoit pour cette séance à
l’Amphithéâtre de Chirurgie Les Cordeliers 15 rue de l’Ecole de
Médecine 75006 Paris

 en présentiel ou en visioconférence par le lien
suivant.
us06web.zoom.us/j/86271527432
ID de réunion : 862 7152 7432

 

I- PARTIE PUBLIQUE  Coordinateur : Didier BOUSSARIE

« One health et le concept “d'opioid free anesthesia”; « par Patrick VERWAERDE, DMV, MSc, PhD, HDR, Dipl ECVECC, Chef du service
Anesthésie-réanimation-urgences-soins intensifs, ENV Alfort.
 

« Modélisation 3D ou robotique en chirurgie orthopédique des
animaux de compagnie « par Dimitri LEPERLIER, DMV, CHV Pommery,
Collège européen de chirurgie.
 

« Modélisation 3D et chirurgie robotique Maxillo-Faciale » par le Pr
Bernard DEVAUCHELLE (Amiens).
 

« Utilisation de la coelioscopie en chirurgie digestive et obstétricale
des animaux de compagnie » par Jean-Philippe BILLET, DMV, CHV
Atlantia, Cert SAS, Dipl ECVS, MRCVS, EBVS® European Specialist in
Small Animal Surgery.
 

« Evolution de l’utilisation des gros animaux pour la Formation des
chirurgiens » par le Pr NGUYEN TRAN, directeur de l’école de Chirurgie
(Nancy).
 

II- 17 h PARTIE RÉSERVÉE AUX MEMBRES
Procès-verbal de la séance académique du jeudi 25 avril 2024.
Remerciements et fin de séance par Didier BOUSSARIE.
 
Télécharger le programme de la séance ICI
 
------------------------------------------------------------------------------------------
 

 

 

jeudi 25 avril 2023 - Séance thématique plénière de l’Académie Vétérinaire de France Innovations pédagogiques au service de l’enseignement clinique vétérinaire

Modérateurs : Christian Dumon et Dan Rosenberg

En présentiel            

 Amphithéâtre 003 Agora de L’Ecole Vétérinaire de Maisons-Alfort

informations , accès et plans

En visioconférence

us06web.zoom.us/j/89251412218
ID de réunion: 892 5141 2218 Code secret: 885420

 

- 13h30 -14h ACCUEIL des PARTICIPANTS
- 14h15 INTRODUCTION (Didier BOUSSARIE)


- 14h15-14H45 (Eric GUAGUERE)
Réception de Valérie FREICHE comme membre titulaire de l’Académie vétérinaire de France.

 

PROGRAMME SCIENTIFIQUE (Modérateur Dan ROSENBERG)

14h45-15h15 : Anne GOGNY, DV et dip. ECAR, Praticienne Hospitalière ONIRIS :

Apprentissage des gestes techniques vétérinaires grâce à la simulation médicale : retour d’expérience après 7 ans d’utilisation de la plateforme Virtual Vet

Résumé

La formation sur simulateurs médicaux, mise en place depuis 2016 dans les écoles vétérinaires françaises, permet de combler certaines lacunes des méthodes d'enseignement conventionnel. Le nombre d'animaux vivants nécessaires à l'apprentissage s'en trouve réduit et les étudiants s'avèrent plus assurés dans leur pratique clinique. Sans remplacer le modèle clinique, ce mode de formation permet un "tuilage" entre la formation théorique dispensée au cours des premières années d'études et la formation pratique clinique : l'étudiant aborde plus sereinement sa formation clinique en maîtrisant les bases des gestes qu'il aura à effectuer en situation réelle. Les limites identifiées de cet outil découlent de la difficulté à créer des mannequins permettant de reproduire certaines des contraintes liées au vivant

15h15-15h45 : Raphaël GUATTEO, DV, PhD, dip ECBHM, dip ECAWBM, Professeur Oniris

Evaluation de l'intérêt d'un robot conversationnel sur l’acquisition de compétences en boiterie des bovins par des étudiants de 3ème année d'Oniris.

Résumé

L’apprentissage actuel dans les écoles supérieures ne semble pas toujours adapté aux étudiants de la génération Z, ces derniers privilégiant des formats plus courts, plus interactifs et qui demandent moins d’efforts de préparation notamment. De plus, la présence en cours est très hétérogène et nombre d'étudiants arrivent en travaux dirigés sans rien avoir préparé, parfois faute de pouvoir distinguer rapidement le plus important dans une masse de connaissances. C'est ainsi que à Oniris, en filière vétérinaire, un micro apprentissage (microlearning) via chatbot traitant de la pathologie locomotrice des ruminants a été mis en place et évalué auprès d'étudiants de 3ème année d'études. Pour mettre en place ce micro apprentissage, nous avons suivi une démarche type ADDIE (analyse, définition, développement, implémentation, évaluation) avec l'aide de la société ASKOVET, spécialisée dans le chatbot. Cela consistait en une discussion avec ce chatbot durant 5 minutes pendant 5 jours en amont d'un TD spécifique. Pour évaluer l’efficacité de cette méthode d’apprentissage, nous avons comparé les résultats de deux groupes tirés au sort (un ayant suivi le micro apprentissage et l’autre non) à l’occasion d’une évaluation sur les pathologies locomotrices des ruminants en début de TD. Les résultats obtenus par le groupe ayant suivi le micro apprentissage sont significativement meilleurs que ceux obtenus par le groupe témoin (p<0,05) avec un écart en moyenne de 3,1 points sur 20. La taille de l’effet obtenue est de 1,25 ce qui correspond à une taille de l’effet deux fois supérieure à celle obtenue en moyenne par un cours magistral.Ces résultats nous confortent dans l’intérêt de nouvelles solutions digitales pour favoriser l'apprentissage et l’engagement des étudiants. Ce travail a fait l'objet de la thèse vétérinaire de Victor Martin, lauréat 2023 du prix e thèse Vet IN Tech qui récompense les initiatives en e-santé animale.

15h45-16h15 : Maxime DELSART, DV, PhD, Maitre de conférences ENVA :

La réalité virtuelle : quelle place pour ce type d’outil au sein de l’arsenal pédagogique des ENV en 2024.

Résumé

L’enseignement vétérinaire doit faire face à de nombreuses et nouvelles contraintes, parmi lesquels l’accroissement du nombre d’étudiants à former par promotion. Emmener des étudiants visiter ou découvrir des sites d’intérêt devient de plus en plus complexe, à la fois pour des questions économiques (coût des transports), écologiques (bilan carbone de ces déplacements) mais aussi sanitaires. C’est le cas par exemple des élevages de porcs ou de volailles dont les règles de biosécurité, de plus en plus strictes et contraignantes, sont des freins aux visites. De nouveaux outils pédagogiques se développent pour pallier ces contraintes. Depuis cinq ans, les écoles nationales vétérinaires proposent aux étudiants une visite d’un élevage de porcs en réalité virtuelle, durant laquelle ils doivent résoudre un cas de caudophagie. Tournée dans un élevage, cette expérience immersive plonge l’étudiant au cœur de l’élevage. D’autres expériences sont aujourd’hui proposées, dont une visite en élevages de volailles de chair et une autre dans une usine de fabrication d’aliment du bétail.

 

16h15-16h45 : Gregory CASSELEUX, DV, Président Wolf Learning Consulting

Savoir-être vétérinaires : projet de développement d’un simulateur conversationnel de recueil d’historique médical basé sur l’intelligence artificielle générative

Résumé

 Les compétences de type « savoir-être », également connues sous le nom de compétences personnelles ou comportementales (soft skills en Anglais), regroupent une variété de talents essentiels tels que l'écoute active, l’empathie et la gestion de conflits. Ces compétences jouent un rôle crucial dans nos professions axées sur les soins et les relations interpersonnelles. La reproduction des interactions humaines étant compliquée en formation, les simulateurs conversationnels basés sur l'intelligence artificielle générative se positionnent comme des outils novateurs au sein des programmes de développement de ces compétences.

16h45-17h30 DISCUSSION

 

 

jeudi 4 avril - Séance des lauréats

Eric Guaguère /Pierre Saï coordinateurs des prix de thèse d’exercice et d’université

Séance académique des Lauréats de l’Académie Vétérinaire de
France

 aura lieu le jeudi 4 avril 2024 

de 14 heures à 17h30 à l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort 

En présentiel : salle de conférence Agora, amphi 003

informations , accès et plans

et  en visioconférence par le lien ci-dessous :
 

us06web.zoom.us/j/81034508896;

ID de réunion: 810 3450 8896. Code secret: 917407

I - PARTIE PUBLIQUE

14H-14H15 Introduction par Didier Boussarie, président de l’AVF / Eric Guaguère /Pierre Saï coordinateurs des prix de thèse d’exercice et d’université

Prix de thèse d’université

14H15- 14H35 (dont 5 minutes de discussion)

Impact du sepsis sur les circuits neuronaux et le comportement à long terme Léna BOURHY

Prix de thèse d’exercice

14H35-14H55 (dont 5 minutes de discussion)

Effet de l’hybridation sur les performances apicoles d’apis mellifera en apiculture sédentaire Adrien PELLETIER (ENVA)

14H55- 15H15 (dont 5 minutes de discussion)

Impact des biotechnologies de la reproduction permettant l’obtention d’une gestation sur le bien-être des bovins laitiers

Pierrick DE ROOVER /Corentin ROQUE (VETAGROSUP)

15H15-15H35 (dont 5 minutes de discussion)

Stomoxys calcitrans et Tabanidés en élevages porcins en Occitanie : présenceet abondance en élevage et analyse du repas sanguin par PCR Léa MANCHE (ENVT)

15H35-15H55 (dont 5 minutes de discussion)

L’ikejime : état des lieux et apports de cette méthode d’abattage pour l’acceptabilité de la mise à mort des poissons Lucas DARMANCOURT (ONIRIS)

Prix de thèse Ampli-Mutuelle

15H55-16H15 (dont 5 minutes de discussion)

Prévalence de la leishmaniose canine dans les Cévennes Anaïs BOSSA (ENVT)

16H15- 16H35 (dont 5 minutes de discussion)

La myocardiopathie hypertrophique (MCH) chez le Sphynx : étude gène -candidat. Mélina PECCAUD (VETAGROSUP)

II- PARTIE RÉSERVÉE AUX MEMBRES


16h35-16h45 Procès-verbal de la séance académique du 22 février 2024
16h45-17h00 Informations diverses
17h00- Remerciements et fin de séance par Didier BOUSSARIE


Télécharger le programme de la séance ICI

Jeudi 22 février 2024. Comités d’éthique en expérimentation animale

Présidence de Didier BOUSSARIE ; Coordinateurs : Pierre MORMEDE et Marc DHENAIN

En présentiel à l'ENVA (Agora, Amphithéâtre 003 et en distanciel)

Attention : l'inscription préalable à cette séance est obligatoire avant le 19 février en cliquant sur ce lien

Télécharger le programme

I - PARTIE PUBLIQUE

 Coordinateurs : Pierre MORMEDE, Marc DHENAIN

 14h00 : Introduction : « La place des comités d’éthique dans l’utilisation des animaux à des fins expérimentales » par Pierre MORMEDE, docteur vétérinaire, docteur d’université, directeur de recherche émérite INRAE, membre de l’Académie vétérinaire de France (section enseignement et recherche), président du Comité national de réflexion éthique en expérimentation animale.

14h30- « Les comités d’éthique en expérimentation animale, historique et réglementation » par Virginie VALLET, docteur ès sciences, maître de conférences en biologie cellulaire à l’Université de Rennes, responsable de la cellule ‘Animaux utilisés à des fins scientifiques (AFiS)’ du ministère chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche de 2008 à 2021, responsable de formations réglementaires en expérimentation animale, a dirigé avec Michèle DE MONTE le « Manuel d’expérimentation animale » (Presses universitaires François Rabelais, 2 volumes, 2022 et 2023).

Résumé : Les comités d’éthique en expérimentation animale existent depuis les années 1990 en France et ont, depuis 2013, une place essentielle dans le processus règlementaire et obligatoire, pour les scientifiques, d’autorisation de leurs projets impliquant des animaux à des fins scientifiques. Les comités sont les autorités compétentes identifiées par le Gouvernement pour réaliser l’évaluation sur le plan éthique de ces projets.

Nous analyserons ensemble comment le système des comités a été mis en place sur le plan règlementaire dans le contexte d’une part, de la Charte nationale portant sur l’éthique de l’expérimentation animale (2008) et d’autre part, de la révision de la directive de 1986 qui a mené à la directive 2010/63/UE actuellement en vigueur.

Cette analyse générale nous permettra de réaliser dans quelle mesure les comités français sont pertinents pour réaliser leur mission d’évaluation éthique.

15h00- « Organisation et bilan d’activité des CEEA : enseignements sur des pistes d’évolution » par Marc DHENAIN, docteur vétérinaire, docteur d’université, directeur de recherche CNRS, membre de l’Académie vétérinaire de France, membre de l’Académie Nationale de Médecine, Groupe de travail interacadémique "Animaux et recherche scientifique". et Pierre MORMEDE

Résumé : Le Comité national de réflexion éthique sur l'expérimentation animale (CNREEA) est chargé notamment d'établir le bilan annuel national d'activité des comités d'éthique en expérimentation animale (CEEA) et de formuler des recommandations visant à améliorer leurs pratiques. Il a émis en 2021 un avis sur les conditions d’agrément des comités d’éthique. Le bilan de l’année 2022 reflète les recommandations du Comité national et fait ressortir des pistes pour l’évolution des comités dans le but d’harmoniser et d’améliorer le fonctionnement du dispositif national des comités pour garantir une approche et des résultats cohérents, avec les critères d’indépendance, impartialité et compétence dans une perspective de transparence vis-à-vis de la société civile.

15h30- « Diversité de structure des autorités compétentes pour l’évaluation des projets de recherche dans l’Union européenne » par Alice DI CONCETTO, juriste spécialisée en droit de l'animal. Depuis trois ans, elle met ses compétences en droit et en affaires publiques européennes au service des acteurs publics et de la société civile désireux d'influencer le droit en faveur d'un meilleur traitement des animaux, en particulier les animaux d'élevage. Précédemment chargée de recherche en droit de l'animal à l'École de droit de Harvard (2016-18), Alice mène en parallèle des activités de recherche et d'enseignement en droit de l'animal à l'école de droit de la Sorbonne et en éthique animale à Sciences Po.

Résumé : Le texte de la Directive 2010/63 impose aux comités d’évaluation et d'autorisation de projets impliquant l’utilisation d’animaux dans des procédures scientifiques de respecter des principes de transparence, d’impartialité et d’indépendance. Bien que la composition des comités d’éthique soit déterminante dans la mise en œuvre de ces principes, le droit européen ne prévoit pas de règles concernant la structuration des comités d’éthique. Les États membres ont donc bénéficié d’une marge de manœuvre significative dans la structuration des comités éthiques. Cette contribution présente une typologie des règles relatives à la composition des comités éthiques dans les États membres. Il ressort de cette analyse que la diversité des modèles nationaux a pour effet de morceler l'unicité du paysage réglementaire européen de la recherche, de sorte que les objectifs d’harmonisation et de protection animale de la Directive s’en trouvent considérablement affectés.

16h00- Discussion générale sur l’évolution du dispositif d’évaluation éthique des projets impliquant l’utilisation d’animaux

II- PARTIE RÉSERVÉE AUX MEMBRES

17h- Procès-verbal de la séance académique du jeudi 1er février 2024

- Remerciements et fin de séance par Didier BOUSSARIE

Des certificats de présence pourront être remis aux participants en présentiel qui le souhaitent.

jeudi 1er février 2024 Le médicament vétérinaire dans le contexte d’Une Seule Santé, One Health

Coordinateurs : Eric Guaguère , Jean-François Rousselot et Bertrand Ridremont

             ACADEMIE VETERINAIRE DE FRANCE                        

Séance académique de l’ Académie Vétérinaire de France

du Jeudi 01 février 2024, 

14h00 - 17h30

 


en présentiel à l’Académie d’Agriculture de France

amphithéatre d’honneur

18 rue de Belchasse 75007 Paris

PLAN pour VENIR

 

En distanciel 

CHAINE YOU TUBE

https://www.youtube.com/channel/UCxERz8wtBBH9VXfgJOfVODA

I - PARTIE PUBLIQUE


14h00 : Introduction par Didier BOUSSARIE
 
14h05-14H50 « Réglementation du médicament vétérinaire : quel impact sur
l’arsenal thérapeutique à la disposition du praticien, en termes de disponibilité e d’innovation ? » par Laure BADUEL, DV, Chargée de missions-projets transversaux/ANSES-ANMV

VOIR LE PROCEEDING ICI
 
14H50-15H35 « Sécurité des médicaments vétérinaires pour l’environnement et l’utilisateur : données actuelles et perspectives. L’exemple des antiparasitaires » par Benoit COURTY, DV, Chef de l’unité Expertise /ANSES-ANMV. Université du Droit et de la Santé et Franck FOURES, DV, Directeur ANMV. Inspecteur général de santé publique vétérinaire. 

VOIR LE PROCEEDING ICI

 
15H35- 16hH0 « Les limites de l’AMM » par Christophe HUGNET, DV, Clinique des lavandes, 26160 La Bégude de Mazenc. Expert près Cour d’appel de Grenoble. CSBM Mécanique d’action des toxiques. CSBM Pharmacovigilance.

16H20- 16hH30 Conclusion

16H30-17H30 Réception du professeur William BELTRAN et du professeur Gustavo AGUIRRE
 
 

II- PARTIE RÉSERVÉE AUX MEMBRES

 
17H30- Procès-verbal de la séance académique du mercredi 13 décembre 2023.
17H35- Remerciements et fin de séance par Didier BOUSSARIE.
 
 
 

jeudi 11 janvier Assemblée générale

Réservée aux membres de l'académie vétérinaire

Jeudi 11 janvier 2024
en visioconférence via ZOOM

- 14h00. Accueil. Message de bienvenue, D. Boussarie
- 14h05-14h45. Rapport d’activité du comité Ressources, C. Dumon
- 14h45-15h 15. Hommage aux collègues disparus en 2023, JR Gaillet
- 15h15-15h30. Rapport d’activité de la commission RHA, C. Milhaud
- 15h30-15h40. Adoption du procès-verbal de l’Assemblée Générale du 30 novembre
2023 et de l’Assemblée générale du 14 décembre 2023, JR Gaillet
- 15h40-15h55. Accès à l’éméritat et à l’honorariat, D. Boussarie
- 15h55-16h10. Ouverture de sièges académiques en 2024, D. Boussarie
- 16h10-16h25. Projet Stratégique G. Lenoir, A. Jestin
- 16h25-16h40. Rapport du Secrétaire général 2023, D. Boussarie
- 16h40-16h55. Rapport moral du Président 2023, JR Gaillet
- 16h55-17h10. Allocution du Président 2024, D. Boussarie