Aller au contenu principal

Palmarès des Prix de thèse 2021 de l'Académie Vétérinaire de France

PRIX DE THESE DE L'ACADÉMIE VÉTÉRINAIRE DE FRANCE POUR CHACUNE DES QUATRE ÉCOLES NATIONALES VÉTÉRINAIRES

Ecole Nationale Vétérinaire d'Alfort :
Prix de thèse de l'Académie Vétérinaire de France doté par AMPLI-Mutuelle

Lauréate: Alice FERMIGIER
"Comparaison des réseaux neuronaux en IRM fonctionnel en état de base dans différentes espèces animales"

Le cerveau mammifère est actif en permanence, même au repos ou sous anesthésie. En IRM fonctionnelle au repos, des fluctuations à basse fréquence (< 0,1 Hz) du signal Blood Oxygen Level Dependent (BOLD) sont synchrones dans des aires cérébrales précises et distribuées qui définissent des réseaux cérébraux au repos (ou resting-state networks, RSNs). Ces réseaux reflètent la structure de l’activité cérébrale intrinsèque et ont pu être décrits de manière répétée et cohérente entre plusieurs espèces. Un cadre d’étude plus rigoureux est néanmoins nécessaire afin d’analyser ces RSNs dans des modèles animaux. Le but de cette étude est de comparer les RSNs de l’humain, du microcèbe et de la souris afin d’élaborer un cadre d’étude des données d’IRM de modèles de souris et de microcèbe pour la maladie d’Alzheimer. Les processus évolutifs ayant pu causer les différences anatomiques et fonctionnelles cérébrales entre ces trois espèces sont également discutées. Les RSNs ont été extraits par dictionary learning hiérarchique, puis comparés. Les différences interspécifiques dans les réseaux visuel, auditif et limbique semblent suggérer chez l’humain une évolution favorisant l’interprétation cognitive des stimuli externes et un contrôle inhibiteur. L’organisation des réseaux somatomoteurs chez la souris semble refléter une structure plus modulaire que chez les primates. La présence exclusive des réseaux orbito-frontal, du Salience Network et du Dorsal Attention Network chez l’humain semble de plus corroborer l’hypothèse que l’évolution récente du cerveau humain a impliqué l’expansion de réseaux responsables de fonctions cognitives de haut niveau. Enfin, nous avons pu discuter l’homologie interspécifique de deux réseaux d’ordre supérieur : le réseau du mode par défaut et le réseau fronto-pariétal / contrôle exécutif.

Url / Doi : http://theses.vet-alfort.fr/telecharger.php?id=4047

 

VetAgroSup, Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon
Prix de thèse de l'Académie Vétérinaire de France doté par AMPLI-Mutuelle

Lauréate: Marina MÉRIOT
"Caractérisation de la mutation PINK EYE chez le chat de race Donskoy"

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/pcmr.12906

Le but de cette étude était de caractériser le phénotype pink-eye observé
chez une famille étendue de chats Donskoy et d’en identifier l’origine génétique.
Nous avons décrit le phénotype pink-eye, bien que des analyses hématologiques et
un suivi à long terme des chats n'ait pas encore été réalisés. Nous avons pu
cartographier une région candidate pour la mutation causale, grâce à une étude
d’association et à une cartographie d’homozygotie. Dans cette région, nous avons pu
identifier le gène HPS5, un gène candidat majeur pour les phénotypes d'albinisme
oculo-cutané. Finalement, nous avons mis en évidence un variant, c.2571-1G>A
(p.857_908del), dans HPS5, prédit pour coder une protéine HPS5 délétée de 52 acides
aminés dans un domaine fonctionnel.
HPS5 est une sous-unité du complexe protéique BLOC-2, qui est impliqué dans
la formation des organites dérivés des lysosomes, tels que les mélanosomes et les
plaquettes. Chez l’homme et la souris, il a été mis en évidence que les mutations de
HPS2, HPS5 et HPS6, qui forment le complexe BLOC-2, déstabilisaient BLOC-2. Ceci
était à l’origine de mélanosomes peu pigmentés et d’un déficit en granules denses
plaquettaires, menant à un albinisme oculo-cutané modéré et à une coagulopathie.
D’après les observations menées sur les chats pink-eye, la dilution de la couleur de
la robe et des yeux était en accord avec un dysfonctionnement de HPS5, mais les
données actuelles sont insuffisantes pour conclure sur la présence d’une éventuelle
coagulopathie.
Il sera nécessaire sur le long terme de vérifier que les chats pink-eye ne soient
pas atteint par une coagulopathie pouvant diminuer leur confort de vie. Le chat peut
constituer un modèle animal pertinent pouvant apporter des informations
supplémentaires par rapport aux modèles de rongeurs. Cependant, les patients
humains présentant un syndrome de Hermansky Pudlak de type 5 ont généralement
un bon confort de vie, au point que ce syndrome serait sous-diagnostiqué. Il est donc
important d’un point de vue éthique d’évaluer les avantages pouvant être gagnés
par l’utilisation des chats pink-eye comme modèle. Si le phénotype pink-eye est
finalement considéré comme une dilution de couleur et non comme un caractère
délétère, il pourrait être ajouté au panel déjà large des couleurs de robe félines.
Dans tous les cas, que le phénotype pink-eye soit considéré comme désirable ou non,186
à l'issue d'études cliniques complémentaires qui devront être menées dans les années
à venir, les éleveurs pourront bénéficier d'un test génétique de dépistage des
reproducteurs grâce à notre découverte de la mutation causale.

 

Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse :
Prix de thèse de l'Académie Vétérinaire de France doté par AMPLI-Mutuelle

 Lauréate: Johanna DUMOND-DAYOT
"Evolution des paramètres physiologiques du chiot e 0 à 6 mois : réalisation d’un outil numérique"

https://oatao.univ-toulouse.fr/27302/

Le chiot de 0 à 6 mois est un patient particulier pour le vétérinaire. Une enquête menée auprès des praticiens français révèle que plus de 80% des vétérinaires interrogés sont demandeurs d’aide en matière de néonatalogie et de pédiatrie dans l’espèce canine. L’objectif de notre travail était de rassembler les connaissances disponibles dans la littérature sur le développement des différents systèmes du chiot afin de créer un outil interactif en ligne permettant aux praticiens de trouver facilement les informations nécessaires à la prise en charge de l’animal de la naissance jusqu’à l’âge de 6 mois. Pour chaque période de développement post-natal, les grands systèmes de l’organisme sont abordés, et des informations utiles à la pratique de la médecine vétérinaire sont renseignées.

 

Oniris , École Nationale Vétérinaire de Nantes :
Prix de thèse de l'Académie Vétérinaire de France doté par AMPLI-Mutuelle

Lauréate: Clarrise FREMOND
"Proposition d'une grille d'évaluation du bien-être des veaux et des génisses laitiers (0 à 6 mois) intégrant une observation continue"

Résumé : Actuellement, nous assistons au déploiement conséquent des outils d’évaluation du bien-être chez la vache laitière par les professionnels de l’élevage. Un faible nombre d’entre eux intègre de façon complète l’évaluation des veaux et des génisses. D’autre part, les indicateurs comportementaux choisis sont mesurés de façon ponctuelle lors d’une visite avec un temps d’observation limité. Répondreà ces deux problématiques par la proposition d’une grille d’évaluation du bien-être du veau et de la génisse en élevage laitier en y apportant une observation continueestl’objectif de cette thèse. Cette observation continue des animaux est rendue possible par l’installation d’une caméra Time Lapse pendant trois jours en nurserie. Cette caméra permet à la fois de s’affranchir totalement de la présence d’un évaluateur à même de perturber les comportements des animaux mais également d’évaluer les comportements sur une plage d’observation plus longue qui contient les moments de distribution des repas ou encore la nuit. Après utilisation dans 23 élevages, ce nouvel outil apparaît comme une riche source d’informations complémentaires à une grille d’audit plus classique composée d’un questionnaire à l’éleveur et d’une visite en ferme. Il permet, dans un premier temps, d’enrichir le nombre d’indicateurs mesurant le critère « Comportement Approprié ». Dans un deuxième temps, l’exhaustivité des indicateurs mesurés à la caméra traduit les conséquences directement sur les animaux des facteurs de risque plutôt évalués traditionnellement par les indicateurs indirects. Ce qui permet de fournir à l’éleveur une analyse de risque et du conseil.(Centre National de référence pour le bien-être animal)

PRIX AMPLI-MUTUELLE DES ÉCOLES NATIONALES VÉTÉRINAIRES POUR L'EXERCICE LIBÉRAL:

Lauréate: Adèle CORTINOVIS de l'École Nationale Vétérinaire d'Alfort

Prix AMPLI Mutuelle de l'Académie Vétérinaire de France dotée par AMPLI-Mutuelle

"Enquête auprès des vétérinaires praticiens sur les problèmes éthiques rencontrés en lien avec leur activité professionnelle"

La présence de dilemmes éthiques est une préoccupation grandissante pour les vétérinaires, en particulier en lien avec les réflexions actuelles concernant notre relation aux animaux, le respect de l’environnement et l’utilisation raisonnée des antibiotiques. Ce travail a pour objectif d’identifier les dilemmes éthiques rencontrés par les vétérinaires lors de leur vie professionnelle en estimant leur fréquence, leur gestion, les impacts qu’ils engendrent ainsi que les types les plus représentés, afin de dégager des pistes d’amélioration concernant leur résolution. Les résultats sont étudiés en fonction du genre, de la profession (praticien ou non) et du nombre d’années d’exercice des répondants dans le but d’étudier ces différents facteurs au sein de notre problématique. Pour ce faire, une analyse quantitative et qualitative a été réalisée, recoupant des données bibliographiques et des données expérimentales issues de deux questionnaires, respectivement envoyés à des vétérinaires praticiens et à des vétérinaires non-praticiens (Inspecteurs de la Santé Publique Vétérinaire). L’analyse des résultats de l’enquête a permis de conclure à une exposition importante aux dilemmes éthiques chez les vétérinaires qui ont répondu, avec une fréquence moyenne de 2,9 par semaine. Une grande majorité des vétérinaires présente des difficultés dans la gestion de ces cas et ressent un impact non négligeable, les conséquences émotionnelles rapportées étant nombreuses. Les femmes, les praticiens et les moins expérimentés sont plus touchés par la difficulté de la gestion et les conséquences émotionnelles. De plus, l’étude des témoignages des praticiens a mis en évidence les catégories de dilemmes éthiques les plus rencontrés et a permis de fournir des exemples concrets pour l’enseignement d’éthique en école vétérinaire. Par ailleurs, de nombreuses pistes d’amélioration sont proposés par les répondants ou résultent de leur analyse.

Url / Doi : http://theses.vet-alfort.fr/telecharger.php?id=4188

Palmarès des prix de thèse 2020

Attribués par l'Académie Vétérinaire de France

Palmarès des Prix AVF 2020 et Prix associés proclamés lors de la Séance Solennelle du 3 décembre 2020

1- Prix de thèse des Écoles Nationales Vétérinaires

ÉCOLE NATIONALE VÉTÉRINAIRE D’ALFORT
Mathieu PAULIN

« Caractérisations clinique, paraclinique, histologique, immunohistochimique et clonalité lymphoïde comparées du lymphome T digestif de bas grade et de la maladie inflammatoire chronique idiopathique de l'intestin sur un panel prospectif de 44 chats (2016-2019) - Intérêt et concordance du modèle félin dans l'étude de la maladie lymphoproliférative indolente à lymphocytes T digestive humaine ».
http://theses.vet-alfort.fr/telecharger.php?id=2530

VETAGROSUP
Lorraine CHAPOT

« Émergence et réémergence des arboviroses en Asie du sud-est : facteurs de risque et évaluation d’une intervention de contrôle à Hanoï, Viêtnam ».

ÉCOLE NATIONALE VETÉRINAIRE DE TOULOUSE
Anne-Laure BLANC

« Évolution de la relation hommes-animaux dans les sociétés occidentales au XXIème siècle. Conséquences sur le cas particulier de la relation propriétaire-animal de compagnie et rôle de la profession vétérinaire dans cette évolution ».
https://oatao.univ-toulouse.fr/25806/1/BLANC_25806.pdf        

ONIRIS
Nicolas DECOOPMAN

« Contribution à la compréhension des variations de la  lactosémie chez  la vache laitière ».

2- Prix AMPLI Mutuelle de l'exercice libéral

Anne BERTOLIATTI-FONTANA
« Conciliation vie personnelle et vie professionnelle chez les femmes vétérinaires, enquête auprès d’étudiantes et de vétérinaires en exercice, (thèse ENVA) ».
http://theses.vet-alfort.fr/telecharger.php?id=3822

et

Lucile FRAYSSINET 
« Évolution des modèles d'affaires vétérinaires en France et dans le monde : focus sur les animaux de compagnie (thèse ENVT) ».
https://oatao.univ-toulouse.fr/25516/1/Frayssinet_25516.pdf

3- Prix Xavier BERNARD de l'AVF

PRIX AU TITRE DE L'ANNÉE 2019

Mélanie FONTUGNE
« Enquête épidémiologie sur Anaplasma ovis chez les caprins en Corse (thèse ONIRIS) ». 
http://kentika.oniris-nantes.fr/GED_BHV/195731391391/na_18_034.pdf

PRIX AU TITRE DE L'ANNÉE 2020

Florian TOUITOU
« Impact de la sélection génétique sur la résistance à Haemonchus contortus et de l'apport alimentaire de protéines sur le microbiote ruminal et l'efficacité alimentaire de brebis gestantes et allaitantes (thèse ENVT) ».

4- Prix pour des thèses sélectionnées par les Écoles Nationales Vétérinaires

PRIX ACHILLE URBAIN 2019

Vinciane ROGER
« Ostéologie et préférence alimentaire d’une chauve-souris frugivore, Pteropus niger, à l’île Maurice (thèseENVA).       
http://theses.vet-alfort.fr/telecharger.php?id=2298

PRIX PAUL GROULADE 2019

Solène MORANT
« Le dysraphisme spinal du braque de Weimar en France, état des lieux et contribution au développement d’un test génétique (VetAgroSup) ».
http://www2.vetagro-sup.fr/bib/fondoc/th_sout/dl.php?file=2018lyon027.pdf

PRIX ACHILLE URBAIN 2020

Yann TOUSAINT 
« Atlas d'anatomie et d'histologie du rat-taupe nu (Heterocephalus glaber), (thèse ENVA) ».

PRIX CAMILLE GUÉRIN 2020

Hélène DELABORDE
« Exposition et infection par les leptospires pathogènes en élevages bovins : étude de terrain dans l’Ouest lyonnais, indicateurs du risque d’exposition et rôle de la faune sauvage (Thèse VetAgroSup) ».

PRIX JEAN GUILHON 2020

Guillaume BARBARAY
« Élaboration d'un atlas histologique et anatomique du stade adulte de la puce du chat Ctenocephalides felis » (thèse ENVT).
https://oatao.univ-toulouse.fr/25943/1/Barbaray_25943.pdf