Difficultés de suivi dans les abattoirs et usines de transformation de viande

Les abattoirs ne peuvent fonctionner que si les ouvriers et les inspecteurs sont présents. Compte tenu des inspecteurs vétérinaires qui sont tombés malades du COVID-19,

Plusieurs abattoirs industriels des Etats-Unis ont du fermer : la production de viande bovine a chuté de 22%

Près de 25 % des capacités d’abattage et découpe dans la filière porcine sont à l’arrêt aux USA. Les éleveurs sont amenés à euthanasier leurs animaux.

Les Etats-Unis sont désormais proche d'une pénurie de viande.

21 Avril 2020: Arrêt des abattoirs au Canada

6 Mai: Difficultés dans la filière aviaire au Canada

9 Mai: Les employés de 3 usines de transformation de viande fortement touchés par le Covid-19 en Allemagne avec jusqu'à 180/1200 employés touchés

 

10 mai: Fermeture d'abattoir au Canada (Cargill meat-processing plant, High River, South Alberta) après contamination de 64 employé.

11 mai: Décès d'employés de l'abattoir de Cargilll meat plant

ailleurs dans le monde :

Brésil : https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-05-08/a-meat-giant-is-anxious-as-virus-shuts-two-brazil-chicken-plants

Irlande : https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-05-12/coronavirus-outbreaks-rip-through-european-slaughterhouses

US : https://www.bloomberg.com/news/features/2020-05-07/coronavirus-closes-meat-plants-threatens-food-supply

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-05-14/thousands-of-pigs-are-rotting-in-compost-as-u-s-faces-shortages

 En France

12 mai France : 675 employés d'une entreprise agro alimentaire de produits à base de volaille en Vendée, les établissements Arrivé, ont fait l'objet d'une campagne générale de tests, après quelques test positifs. En final, 20 personnes ont été testées positives et une seule a présenté des signes graves. 4 vétérinaires ont été testés négatifs. L'entreprise a travaillé sur la distanciation avec espaces, barrières, gel et masques depuis le 16 mars 2020. L'enquête préliminaire de l'Agence Régionale de la Santé ne semble pas indiquer pour le moment que l'entreprise soit le lieu de la contamination (ateliers et vestiaires différents).

15 Mai: Un abattoir est situé a Mené dans les Côtes-d'Armor et une campagne de dépistage massif est en cours. Au moins 11 personnes ont été touchées. Le site regroupe environ 220 personnes. Une campagne de dépistage massif des salariés est en cours ce vendredi.

17 Mai : 34 Cas de Covid dans l'abattoir Tradival à Fleury les Aubrais (Loiret)

 

Situation le 21 Mai

- 109 personnes infectées par le coronavirus dans l'établissement KERMENE (Leclerc) des Côtes-d'Armor sur 818 employés.

- 34 sur 400 salariés de l' abattoir TRADIVAL de Fleury-lès-Aubrais (Loiret) ; dépistage encore en cours.

- 34 sur 400 salariés de l'abattoir de volailles ARRIVÉ à Essarts-en-Bocage en Vendée.

- 1 cas à l'abattoir de BIGNAN (Morbihan) : investigation en cours

- France Poultry à Chateaulin (29) : 5 cas testés positifs sans traçage pendant le confinement.

- 200 cas suspectés (sans analyse) dans l'abattoir BIGARD de Quimperlé (29)

 

 


Impacts potentiels du Sars-Cov-2 sur le cycle de l'eau (eaux usées, boues, eau de ruissellement)

Des particules virales du SARS-CoV-2 sont détectées dans les selles de certains patients. Si, selon l'Organisation Mondiale de la Santé, on ne dispose à ce jour d'aucune preuve de la survie du SARS-CoV-2 dans les eaux usées, il a été montré que des coronavirus apparentés pouvaient rester infectieux dans ces eaux pendant plusieurs jours. Les eaux usées sont traitée dans des stations d'épuration, puis rejetées dans l'environnement après plusieurs traitements. Des ruissellement peuvent se produire jusque dans l'au des rivières et leur évaluation vers la mer.

D'après un Avis de l'Anses les boues de stations d'épuration produites pendant l'épidémie ne peuvent être étendues qu'après hygiénisation

Un arrêté du 30 Avril 2020 précise les modalités d'épandage des boues issues du traitement des eaux usées urbaines pendant la période Covid-19

Les risques associés à prendre en compte concernent

° Le risques éventuels liés à l'usage des eaux agricoles d'irrigation et de lavage dans les exploitations fruitières et légumières. Les exploitants ne peuvent utiliser que de l'eau propre ou de l'eau potable, selon les différents usages auxquels elle est destinée.

° Le risque lié aux eaux de ruissellement et leur impact en conchyliculture et ostréiculture.

   - Parole de scientifique : le point de vue de l'IFREMER

° Un risque de contamination de la faune sauvage qui s'abreuve à partir d'eau stagnante ou de cours d'eau, avec risque de zoonose et d'atteinte des animaux chassés. 


Secrétariat :
34, rue Bréguet
75011 Paris