L’animal de compagnie doit être considéré comme un membre de la famille et le même niveau de précaution et de confinement doit être appliqué à ce dernier qu’à un autre membre de la famille, notamment pour prévenir ses interactions avec une personne malade ou suspectée de Covid-19.

 


Covid-19 : Liste des animaux testés Négatifs ou Positifs dans le monde

Chats et félidés

DateAalRésultatsPaysEnvironnementRef
15 Mai6 Chats

Positifs

Transmission entre animaux

JaponExpérimentalNew-England J Medicine
12 Mai1 ChatPositifFranceNaturelSemaine vétérinaire
12 Mai1 ChatPositifEspagneNaturelReuters
1 Mai1 ChatPositifFranceNaturelPromed
22 Avril2 ChatsPositifsUSANaturelUSDA
9 Avril0/9 ChatsNégatifsFranceNaturelTemman et al. BioRxiv
6 Avril8 Tigres/LionsPositifUSAZooUSDA
3 Avril11/102 ChatsSeroconversionChineNaturelZhang, BioRxiv
1 AvrilChatsRisqueNAHomologie ACE2 (16/20)Jin, Med Virol
31 Mars3 ChatsPositifChineExpérimentalShi et al. BioRxiv
31 Mars1 ChatPositifHong-KongNaturelnews.gov.hk
27 Marsx ChatsNégatifsUSANaturelEtude Idexx
27 Mars1 ChatPositifBelgiqueNaturelAfsca

  Chiens

DateAalRésultatsPaysEnvironnementRef
9 Avril0/12 ChiensNégatifsFranceNaturelTemman et al. BioRxiv
1 AvrilChiensRisqueNAHomologie ACE2 (15/20)Jin, Med Virol
31 Mars0/5 ChiensNégatifsChineExpérimentalShi et al. BioRxiv
18 Mars1 ChienPositifHong-KongNaturelHong-Kong Gvernmt
26 Fev1 ChienPositifHong-KongNaturelHong-Kong Gvernmt
x ChiensNégatifsUSANaturelEtude Idexx

Visons

Date  AalRésultatsPaysEnvironnementTransmissionRef
7 MaiVison - 2 élevages Positifs avec mortalitéPays-BasNaturelN/A

Ministère de l'Agriculture Néerlandais

26 AvrilVison - 2 élevagesPositifs avec mortalitéPays-BasNaturelNAMinistère de l'Agriculture Néerlandais

Furets

Date  AalRésultatsPaysEnvironnementTransmissionRef
8 Avril  8/9 FuretsPositifAllemagneExpérimentalOui

Press report

1 AvrilFuretsRisqueNAHomologie ACE2 (15/20)NAJin, Med Virol
31 Mars  3 FuretsPositifChineExpérimentalNAShi et al. BioRxiv

Chevaux

Date  AalRésultatsPaysEnvironnementTransmissionRef

 

Porcs

 

Hamsters

DateAalRésultatsPaysEnvironnementRef
1 AvrilHamsterRisqueNAHomologie ACE2 (18/20)Jin, Med Virol

 Bovins

DateAalRésultatsPaysEnvironnementRef
1 AvrilBovinRisqueNAHomologie ACE2 (18/20)Jin, Med Virol
21 MarsBovinRisqueNARevue litteratureSun, Trends Mol Med

 Ovins

DateAalRésultatsPaysEnvironnementRef
1 AvrilOvinRisqueNAHomologie ACE2 (18/20)Jin, Med Virol

 


Communiqué de l'Académie Vétérinaire de France N°4 sur Covid-19 chez les chats, furets, chiens (2 Avril 2020)

L’Académie Vétérinaire de France recommande que :

1) L’animal de compagnie doit être considéré comme un membre de la famille et le même niveau de précaution et de confinement doit lui être appliqué exactement comme un autre membre de la famille, notamment pour prévenir ses interactions avec une personne malade ou suspectée de Covid-19.

2) Des mesures barrières, mises en place chez l’Homme, doivent être adaptées aux animaux. A titre d’exemples :

Chez le détenteur contaminé par le Sars-CoV-2

° Maintenir les animaux de compagnie de patients humains positifs dans l’habitation, si possible gardé à distance des autres membres de la famille n’ayant pas développé de symptômes (éviter les contacts rapprochés avec l’animal).

° Pour les patients contaminés, respecter des règles d’hygiène (nettoyage et désinfection des mains, port du masque, distanciation) afin d’éviter autant la transmission interhumaine que la transmission aux animaux de compagnie.

° Aérer périodiquement les locaux et nettoyer le sol avec un détergent ménager.

° Afin de respecter la santé et le bien-être de l’animal

-       Désigner une personne proche non contaminée pour nourrir et soigner l’animal ;

-       Réserver des vêtements de surface pour le soin de ces animaux et se changer dans

le domicile à l’entrée et avant de sortir, en évitant le contact entre les vêtements d’intérieur et d’extérieur ;

-       Garder le collier et la laisse à l’entrée, sans contact avec le patient positif ;

-       Eviter si possible la sortie des chats du domicile ;

-       Maintenir la promenade du chien en le gardant à distance des autres animaux et en ramassant ses matières fécales ;

-       Nettoyer les coussinets plantaires au savon doux avant et après la promenade avec des gants à usage unique;

° Les mêmes mesures sont à appliquer si le détenteur est hospitalisé.

 

Pour l’environnement humain en bonne santé de l’animal

À titre de précaution supplémentaire, même si la transmission de l’animal à l’homme ou à un autre animal n’est pas démontrée :

° Éviter les contacts étroits avec son animal de compagnie surtout au niveau de la face (ne pas se faire lécher le visage);

° Se laver les mains au savon après contact avec l’animal de compagnie et surtout après un entretien de litière ou de l’écuelle ;

° Maintenir une distance avec les autres chiens au cours de la promenade ;

° Tenir le chien éloigné des matières fécales ;

° Ramasser les matières fécales du chien avec des gants à usage unique;

° Nettoyer des coussinets plantaires au savon doux après la promenade.

3) Il est important de réaliser rapidement des études permettant d’évaluer le risque de transmission du Covid-19 aux animaux de compagnie en France, notamment à des animaux de différentes tranches d’âge. Il faut évaluer la transmission du virus, l’apparition d’éventuels signes cliniques qui ne sont pas forcément respiratoires et la possibilité de portage par des animaux sains.

 

L’Académie Vétérinaire de France rappelle que la voie de transmission avérée du Covid-19 est la transmission inter-humaine et que les mesures barrières prônées depuis plusieurs mois sont essentielles pour éviter la propagation de ce virus.



15 Avril 2020: Les chiens errants à l'origine de l'épidémie de Covid-19 ?

Le risque lié aux chiens errants et non au pangolin?

Les chercheurs canadiens qui ont analysé le génome du coronavirus soutiennent que seule une voie de transmission via les chiens errants peut expliquer leurs résultats.

le coronavirus s'est d'abord propagé des chauves-souris aux chiens errants mangeant de la viande de chauve-souris».La conclusion de l'équipe était basée sur l'analyse de signatures chimiques provenant de diverses espèces - notamment les chauves-souris, les pangolins, les chiens, les serpents et les humains. Le virus se serait répliqué d’abord dans le milieu intestinal. 







Secrétariat :
34, rue Bréguet
75011 Paris