Chronologie de la mise à disposition du monde vétérinaire au service du diagnostic Covid-19

La France héberge environ 20 millions de bovins, 14 millions de porcins, 2,5 millions d'ovins et caprins et de nombreux autres animaux. Chaque année, l'état sanitaire de ces animaux est contrôlé par les laboratoires vétérinaires de façon préventive ou lors de développement de maladies. Ces laboratoires ont une capacité exceptionnelle à réaliser des nombreux tests en routine.

Aujourd'hui, les laboratoires vétérinaires ont la capacité de réaliser plus de 20 000 tests Covid-19 par jour. Les entreprises de production de kit PCR vétérinaires ont une capacité à réaliser 300 000 kits par jour. 

24 Mars 2020: Communiqué de l'Académie Nationale de Médecine: Pourquoi tester, qui tester, comment tester?

28 Mars 2020: Communiqué de l'AVF - Demande d'autorisation d'utiliser les laboratoires vétérinaires et les producteurs français de réactifs vétérinaires pour participer au diagnostic du Covid-19.

  • La France dispose d'un réseau de 70 laboratoires vétérinaires départementaux rodés au diagnostique de maladies sur des grands nombres d'échantillons (par exemple les animaux élevages testés régulièrement pour vérifier l'absence de maladies) et de nombreux laboratoires vétérinaires privés.

30 Mars 2020: Prise de position Académie Nationale de Médecine puis Académie Nationale de Pharmacie pour l'utilisation des capacités des vétérinaires pour diagnostiquer le Covid-19

5 Avril 2020: Arrêté précisant les Laboratoires d'analyses autorisés à réaliser des tests diagnostiques Covid-19 sur des prélèvements d'origine humaine

14 Avril 2020: Arrêté autorisant l'utilisation de kit PCR vétérinaires

15 Avril 2020: Validation par le Centre National de Référence de l'institut Pasteur du 1ere kit PPCR Covid-19 vétérinaire pour un usage diagnostique humain. D'autres kits ont été validés depuis.

27 Avril 2020: La carte de mobilisation des laboratoires départementaux montre l'état de mobilisation des laboratoires vétérinaires

27 Avril 2020: Un premier laboratoire d'analyse vétérinaire privé est agréé par une agence régionale de Santé pour réalisé les tests Covid-19

27 Avril 2020: 18 Laboratoires vétérinaires ont reçus un agrément des Agences Régionales de Santé pour réaliser des tests. De nombreux laboratoires sont en attente d'agréments.


Tests Covid-19 - Communiqué de l'Académie vétérinaire de France N°3 (28 mars 2020)

Communiqué de l'Académie vétérinaire de France N°3 Tests Covid-19, le 28 mars 2020:

La réalisation de tests Covid-19 à grande échelle apparaît comme indispensable pour maîtriser l'épidémie et préparer au mieux la levée du confinement.

Dans ce contexte, l'Académie vétérinaire de France (AVF) salue et soutient la démarche d'offre de service des producteurs français de réactifs vétérinaires qui ont l'expertise du diagnostic des coronaviroses chez les animaux et la capacité de produire plusieurs centaines de milliers de tests virologiques et sérologiques par mois.

L' AVF demande instamment aux autorités sanitaires d'examiner avec la plus grande attention cette possibilité, à laquelle plusieurs pays dont les États-Unis ont déjà largement recours.

Par ailleurs, les laboratoires vétérinaires sont capables d'effectuer un très grand nombre d'analyses grâce à leurs automates et outils de diagnostic.

Ces établissements devraient être autorisés à renforcer utilement les capacités d'analyse Covid-19 comme c'est le cas dans d'autres pays (Allemagne, Italie, Belgique...).

La médecine vétérinaire représente une valence importante de la santé publique. C'est pourquoi les instances sanitaires internationales promeuvent le concept "Une seule santé/One Health".

La cellule Covid-19 de l'AVF, animée par Marc Dhenain, s'est mobilisée pour préparer des avis scientifiques et collaborer avec les autres académies et les instances sanitaires.


Méthodes de détection du Coronavirus

LES TESTS PCR

Le test PCR est un test de détection du génome viral. Il doit être effectué directement sur le produit biologique correspondant au site d’élection du virus ou du produit biologique supposé pathologique (mucus nasal ou broncho-alvéolaire, crachat etc.). Après extraction des ARN (ARN du virus s’il existe dans le prélèvement et ARN cellulaires), le traitement (complexe) du prélèvement va consister à multiplier de manière sélective l’ARN viral par 30 à 40 cycles de polymérisation impliquant précisément l’enzyme appelée polymérase. Dans le même temps, les ARN cellulaires ne sont pas amplifiés car ils ne sont pas reconnus par le système d‘amplification. Chaque cycle double le nombre de copies obtenues lors du cycle précédent. Ainsi théoriquement, une seule copie d’ARN viral dans le prélèvement initial fournit plusieurs milliards de copies après les 30 cycles. Cette quantité d’acide nucléïque est alors facilement mesurable et identifiable. Il s’agit donc d’un test extrêmement rapide (2 ou 3 heures de traitement alors qu’il aurait fallu au moins 5-6 jours par des techniques de culture cellulaire pour obtenir la même quantité de génome viral en cultivant du virus vivant) et extrêmement sensible.

LES TESTS SÉROLOGIQUES PAR elisa

Le principe de ces tests est de détecter, dans les sérums des sujets à tester, les anticorps spécifiques du SARS-Cov-2 et de révéler la présence de ces anticorps spécifiques par un traitement complexe qui aboutit à l’obtention d’une réaction colorée dont l’intensité est proportionnelle à la quantité d’anticorps présente dans le sérum.

Ces tests sont effectués automatiquement en très grandes séries et même en continu si nécessaire (plusieurs milliers d’analyses sont traitées de jour comme de nuit dans les laboratoires correctement équipés).

LES TESTS SÉROLOGIQUES "rapides" (basés sur la détection des immunoglobulines M ou des immunoglobulines G dites précoces).

 

Prélèvements effectués pour différents tests


Différences entre laboratoire d'analyse chez l'homme et l'animal

La différence entre les labos analysant des prélévements humains et ceux traitant les échantillons animaux ou alimentaires sont liés à une différence de norme ISO encadrant les pratiques de chaque secteur.

Les laboratoires départementaux suivent et sont accrédités par le COFRAC selon la norme ISO 17025.

Les laboratoires d’analyses médicales suivent et sont accrédités selon la norme ISO 15189.

La norme ISO 15189 est fondée sur l’ISO 17025 et sur l’ISO 9001, qui l’ont précédée.

Cf: site de l’ISO: https://www.iso.org/obp/ui/#iso:std:iso:15189:ed-3:v2:fr

On peut lire, entre autres : "La présente Norme internationale ISO 15189, fondée sur l'ISO/CEI 17025 et sur l'ISO 9001, spécifie les exigences de compétence et de qualité propres aux laboratoires de biologie médicale. 

 


Pratique des tests Covid-19

--> Réservé aux membres (login obligatoire)


DÉTECTION OLFACTIVE DU COVID-19, UN NOUVEL AXE INNOVANT DE RECHERCHE

Des essais sont en cours sous la direction du Professeur Dominique Grandjean à l'École Nationale Vétérinaire d'Alfort pour une détectioin olfactive par des chiens dressés à cet effet:

Lire la note de Dominique Grangjean sur la détection olfactive du Covoid-19


Secrétariat :
34, rue Bréguet
75011 Paris