Aller au contenu principal

Actualités

Diffusion importante du Sars-Cov2 chez le cerf de Virginie confirmée par deux études américaines récentes récemment parues sous forme de preprint dans BiorXiv .

Deux membres de l'Académie Vétérinaire de France nous donnent leur point de vue concordant sur cette transmission homme-cerfs et inter-individuelle active chez le cerf.

Pont de vue de Jeanne Brugère-Picoux:

Transmissions multiples du SARS-Cov-2 chez le cerf de Virginie (Odocoileus virginianus) vivant en liberté et en captivité

Kuchipudi et al. Multiple spillovers and onward transmission of SARS-Cov-2 in free-living and captive White-tailed deer (Odocoileus virginianushttps://doi.org/10.1101/2021.10.31.466677; bioRxiv preprint

Suite à notre rapport de juin dernier sur les réservoirs potentiels de SARS-CoV-2, plusieurs équipes vétérinaires recherchent les preuves d’une circulation du SARS-CoV-2 chez les espèces animales dont on connaît la sensibilité à ce virus. Le Cerf de Virginie (Odocoileus virginianus), sensible au SARS-CoV-2 est  prédominant en Amérique du Nord et une transmission intra-espèce avait été démontrée expérimentalement chez des faons en captivité. Les auteurs ont recherché l’ARN du SARS-CoV-2 dans les ganglions lymphatiques rétropharyngés de 283 cerfs (151 vivant en liberté  libres et 132 en captivité) d'avril 2020 à décembre 2020 dans l'Iowa: 94 échantillons se sont révélés positifs soit 32,2%.

Ces résultats témoignent du risque de transmission du SARS-CoV-2 de l’Homme aux cervidés avec la possibilité d’une persistance du virus dans la faune sauvage par transmission intra-espèce qui pourrait représenter un risque pour l’Homme en retour. Pour les auteurs ils « mettent en évidence un besoin urgent de la politique « une seule santé » pour mieux comprendre l'écologie et l'évolution du SRAS-

CoV-2. »

Point de vue de Hubert Laude:

Circulation massive de Sars-cov2 chez le cerf de Virginie ou white tailed deer (Odocoileus virginianus)

Deux études américaines récemment parues sous forme de preprint dans BiorXiv rapportent une diffusion importante du Sars-Cov2 chez le cerf de Virginie.

La première étude a porté sur des cerfs sauvages ou en captivité dans l'état de l'Iowa 1

Les données obtenues plaident fortement en faveur non seulement de transmissions homme-cerf multiples, mais aussi d'une transmission inter-individuelle active chez cet animal.

Marc Gozlan fait un compte-rendu détaillé de cette étude dans son blog Réalités Médicales 2.

La deuxième étude, également en preprint, a été effectuée dans la région nord-est de l'état d'Ohio, et aboutit à des conclusions similaires 3

Il s'agit là des premiers travaux rapportant une circulation importante du Sars-Cov2 dans une espèce sauvage, en l'occurrence le cerf de Virginie (white tailed deer), un animal très répandu aux USA (~ 25 millions d'animaux)

1 Kuchipudi SV, Surendran-Nair M, Ruden RM, et al. Multiple spillovers and

onward transmission of SARS-Cov-2 in free-living and captive White-tailed deer

(Odocoileus virginianus). bioRxiv. Posted November 01, 2021. doi: 10.1101/2021.10.31.466677

2

www.lemonde.fr/blog/realitesbiomedicales/2021/11/07/etats-unis-diffusion-massive-du-sars-cov-2-parmi-les-cerfs-potentiel-reservoir-du-coronavirus/

3 Hale VL, Dennis PM, McBride DS, et al .SARS-CoV-2 infection in free-ranging white-tailed deer (Odocoileus virginianus) SARS-CoV-2 infection in free-ranging white-tailed deer (Odocoileus virginianus). bioRxiv. Posted November 05, 2021. doi:10.1101/2021.11.04.467308