SEANCES A VENIR

15 février 2018 (14h00-17h30)

Séance à thème: l'Entreprise Vétérinaire.

Séance Académique -  « Les Cordeliers* »

15, rue de l’École de médecine, Paris 6ème

Coordonnateur: Jean-Yves Gauchot

Quels modèles vétérinaires possibles  pour demain

Philippe Baralon (Société PHYLUM)

Les réseaux sociaux : opportunités, menaces

Anne Daumas (SNVEL)

Eclairer les choix  des entreprises vétérinaires  par des outils de gestion adaptés  à leur profession

Marion Sehli & Patrick Cavanna (Cabinet  d’Expertise Comptable R2C)


ABONNEMENT A LA LISTE DE DIFFUSION DES "INFORMATIONS SEANCES"

Recevez par courriel un rappel des séances en cliquant sur ce lien et en notant "informations séances" dans l'objet du courriel.


SEANCES PRÉCÉDENTES

1er Février 2018 - Médecine Comparative et Innovations Thérapeutiques - Les Cordeliers

Séance Académique -  Organisateurs : Marc Dhenain, Jean Deregnaucourt

 

Porc miniature modèle pour l’innovation thérapeutique - stimulation vagale et syndrome métabolique

Charles Henri Malbert, INRA, Saint-Gilles

Le porc miniature est de plus en plus utilisé par la communauté scientifique dans le cadre de recherches sur les altérations métaboliques associées à l’obésité et pour développer des stratégies thérapeutiques visant à limiter ces mêmes altérations. Nous présenterons dans un premier temps, les conséquences périphériques et centrales d’un régime dit « obésogène » chez le porc Yucatan en soulignant les différences majeures entre ce modèle et la situation rencontrée chez l’obese morbide. Dans un second temps, nous présenterons l’utilisation du modèle « Yucatan obèse » dans le cadre du développement d’une nouvelle stratégie thérapeutique de la chirurgie bariatrique: la stimulation des troncs vagaux abdominaux. A ce titre, nous présenterons les possibilités d’approches chirurgicales minimalement invasives du vague abdominal grâce à la coeliochirurgie. Nous décrirons ensuite les conséquences de la stimulation vagale chronique en termes phénotypiques et métaboliques. Enfin, nous développerons les conséquences centrales de la future solution thérapeutique en insistant sur la démonstration du lien causal entre les modifications du comportement alimentaire et les altérations du trafic monoaminergique central. Au cours de notre présentation, nous insisterons sur les apports majeurs de l’imagerie nucléaire multi-modalités adapté au modèle porcin miniature dans le suivi longitudinal et la compréhension des modifications du métabolisme périphérique et central.  

 

Nouvelles approches pour l'étude des anomalies génétiques et utilisation du bovin comme modèle animal

Aurélien Capitan, Equipe génétique et génomique bovine de l'UMR1313, GABI (Génétique Animale et Biologie Intégrative), Jouy en Josas

Les races bovines sont des isolats génétiques, formés il y a plus d’un siècle à partir d’un nombre limité d’ancêtres et dont le patrimoine génétique a encore été appauvri par l’utilisation irraisonnée de quelques reproducteurs élites. En conséquence, elles connaissent des émergences régulières de nouvelles anomalies génétiques récessives. La grande efficacité reproductive des taureaux d’insémination animale les expose également au risque de diffuser des mutations spontanées dominantes en cas de mosaicisme somatique ou germinal. Dans cet article, nous présenterons brièvement l’observatoire national des anomalies bovines qui fédère les acteurs de la filière autour de cette problématique. Nous décrirons ensuite les stratégies employées pour repérer et caractériser tout type d’anomalie génétique, quelle que soit son déterminisme génétique et ses conséquences. Enfin, nous discuterons de l’intérêt du bovin comme modèle animal, eu égard à la structure originale de ses populations et aux importantes quantités de données phénotypiques, généalogiques, et génomiques disponibles dans cette espèce.

 

La vaccination anti-tiques comme outil de prévention multi-pathogènes

Sarah Bonnet, INRA, UMR BIPAR INRA-ENVA-ANSES, Maisons-Alfort

Jennifer Richardson, UMR Virologie INRA-ANSES-ENVA, Maisons-Alfort

Les tiques transmettent de très nombreux agents pathogènes à la fois aux hommes et aux animaux et représentent les premiers vecteurs en Europe à la fois en santé humaine et en santé animale. La stratégie de lutte contre les tiques est à l’heure actuelle essentiellement représentée par l’utilisation d’acaricides. Ces derniers sont polluants pour l’environnement et les produits issus de l’élevage, peuvent atteindre la faune non cible et leur utilisation massive est responsable de l’apparition de résistance dans les populations de tiques. Très peu de vaccins existent contre les agents pathogènes transmis par les tiques et, au vue de la multiplicité d’agents vectorisés par les tiques, ne représentent pas une solution réaliste pour protéger hommes et animaux contre ces vecteurs. Ceci est particulièrement vrai pour Ixodes ricinus, espèce la plus abondant et distribuée en Europe, et à même de transmettre au moins vingt agents pathogènes identifiés à ce jour. Les populations de tiques évoluant rapidement en raison des changements sociaux économiques et environnementaux, il est donc aujourd’hui urgent de développer de nouvelles stratégies de lutte contre ces vecteurs qui soient acceptables pour l’environnement, et à même de prévenir de potentielles futures émergences. Dans cette optique, la vaccination visant directement le vecteur, la tique, et non pas chaque agent pathogène individuellement, représente une des alternatives des plus prometteuses.

 

Protocole académique : Réception d’un Membre titulaire, Jacques GUILLOT, Professeur de Parasitologie à l'ENVA.

Réception par René Houin, Vice-Président de l‘Académie Vétérinaire de France, au titre de la Section "Recherche Enseignement"

 

Lecture d’ouvrage : Alain DUBLANCHET, "Autobiographie de Félix d’Hérelle-Les pérégrinations d’un bactériologiste". Éditions Médicales Internationales, Edition Lavoisier 2017, 347 p par Éric PLATEAU

 

 

11 Janvier 2018 - Assemblée Générale - Les Cordeliers

Professeur F. Lescure
Professeur F. Lescure

Hommage aux Membres disparus en 2017

Docteur Vétérinaire Maurice Fédida, Professeur Francis Lescure,

Docteur Vétérinaire Michel Lobry

 

Assemblée Générale réservée aux membres

Election des nouveaux membres au titre de 2017, Bilan 2017, Passation de présidence.

 

 

18 Janvier 2018 - Journée Scientifique de Pathologie Comparée - ENVA

LEPTOSPIROSES ET MALADIE DE LYME

CHEZ L'HOMME ET LES ANIMAUX

ENTRE SOUS-ESTIMATION ET SURMÉDIATISATION?

École Nationale Vétérinaire d’Alfort,

Amphithéâtre d’Honneur


 

 

 

PROGRAMME

 LA LEPTOSPIROSE

Mathieu PICARDEAU: Directeur de Recherche à l’Institut Pasteur, responsable de l’unité de Biologie des Spirochètes et du Centre National de Référence de la Leptospirose.

« La leptospirose, négligée parmi les maladies négligées »

Edouard TUAILLON : Département de Bactériologie Virologie INSERM U1058, Service des Maladies Infectieuses et Tropicales CHRU de Montpellier, Sylvie ZIDA Centre Muraz, Bobo-Dioulasso, Burkina Faso, Arnaud BOURDIN Département de Pneumologie, CHU de Montpellier, France

«Expression clinique, diagnostic et prophylaxie de la leptospirose chez l’Homme»

Marine HUGONNARD: DVM, PhD Service de Médecine Interne des Animaux de compagnie, Maître de Conférences, VetAgro Sup


« Suspecter, diagnostiquer et prévenir la leptospirose chez le chien »

Anthony BARTHELEMY : DVM, MSc, PhD Ingénieur de Recherche, Praticien Hospitalier, unité SIAMU (ICU) VetAgro Sup


« Prise en charge médicale de la leptospirose chez le Chien »

Prof Jean-Luc CADORE, Médecine interne(Animaux de Compagnie, Equidés), Agrégé des Écoles Vétérinaires, Dipl ECVIM (CA)VetAgroSup, François VALON DMV

« La leptospirose des équidés: quand la suspecter, comment la diagnostiquer, comment la traiter »

Thomas LAUNOIS DVM,Dipl ECVS


« Les leptospiroses dans la pathogénie des uvéites chez le cheval : Mythe ou réalité »

Florence AYRAL: MC Pathologie Infectieuse, DMV, PhD, ECVPH Dipl. VetAgro Sup


« Leptospira, élevage et écosystème : ce que nous disent les données de laboratoire »

TABLE RONDE avec l’ensemble des conférenciers

 

LA MALADIE DE LYME

Prof Benoit JAULHAC Laboratoire de Bactériologie
 CNR des Borrelia, Plateau Technique de Microbiologie ,Hôpitaux Universitaires de Strasbourg & Faculté de Médecine de Strasbourg, Antoine GRILLON,
Pierre BOYER, Sylvie De MARTINO


« La borréliose de lyme : épidémiologie et pathogènes impliqués » 

Professeur François BRICAIRE, Chef de Service des Maladies infectieuses et tropicales Hôpital La Pitié Salpêtrière Paris

« Maladie de Lyme chez l’Homme »

Prof Benoit JAULHAC, Antoine GRILLON, Pierre BOYER, Sylvie De MARTINO

"La borréliose de Lyme: diagnostic biologique »

Prof Henri Jean BOULOUIS DMV Unité BIPAR, E.N.V.A Prof Luc CHABANNE DMV UMR EPIA Vet Agro Sup


« La maladie de Lyme chez le chien »

Marianne DEPECKER DMV, PhD, Dipl.ECEIM, Clinique Équine de Conques Nicolas POULETTY DMV, Dipl. ACVP Laboratoire VETODIAG,
Marie Capucine DUPUIS TRICAUD DMV, MCMVS, PhD Laboratoire VETODIAG :


« La maladie de Lyme chez le cheval: un défi clinique et diagnostique »

 CONCLUSION

TABLE RONDE Avec l’ensemble des Conférenciers

Introduction par le Professeur Jérôme SALOMON, Président CLLIN et SIRU des HU PIFO. FSD de l'UVSQ Maladies infectieuses et tropicales. Garches


Secrétariat :
34, rue Bréguet
75011 Paris